Blogue

2 approches vers la robotisation de l’usinage. Quelle est la vôtre?

2 approches vers la robotisation de l’usinage. Quelle est la vôtre?

L’usinage est un secteur d’activités où la robotique sera de plus en plus présente.

Dans ce domaine, le manque de main-d’œuvre qualifiée demeurera un problème majeur au-delà 2019.

Bien que cela semble être la prochaine étape naturelle à franchir pour les entreprises, plusieurs de celles-ci voient la robotisation comme échanger un besoin de main-d’œuvre par un autre.

Les commentaires que l’on entend les plus souvent sur le terrain sont :

Est-ce que créer un besoin de travailleurs hautement qualifiés capables de s’occuper de la programmation de robots ne fait pas que déplacer le problème?

Quels processus peuvent être configurés pour fonctionner sans personnel qualifié?

C’est là que l’on distingue les 2 différentes approches pour l’intégration de la robotique en usinage.

 

  • SOLUTIONS ROBOTIQUES SIMPLES

Il y a une tendance au niveau des entreprises à rechercher des solutions de gestion robotique simples et peu coûteuses.

Des solutions assez simples pour ne pas avoir besoin d’un programmeur robot pour les configurer.

Dans ce cas, le robot sera affecté à des tâches plus simples mais la mise en production pourra être faite par un(e) employé(e) avec un niveau de formation moins élevé dans le domaine.

Cela permet de recruter dans un bassin plus large de travailleurs.

On peut considérer que la robotique pourrait avoir un pouvoir d’attraction de la main-d’œuvre.

 

  • UNE ÉQUIPE DE TRAVAIL ROBOTISÉE

Certaines entreprises voient les choses d’un autre point de vue.

Dans ce cas, on aborde la robotisation sous l’angle de la rétention de main-d’œuvre qualifiée et on vise la productivité.

Comme la disponibilité de main-d’œuvre est faible, un employé se retrouve à la tête d’une équipe de robots pouvant être programmés pour des tâches plus complexes.

En éliminant les tâches répétitives dans le quotidien du programmeur au profit d’activités de programmation, on remarque généralement un niveau de satisfaction supérieur face à l’emploi.

 

Dans les 2 approches, il y a des avantages et des inconvénients.

Moins flexible, mais moins dispendieux.

Main-d’œuvre spécialisée en moins grand nombre ou équipement facile à opérer pour élargir le bassin d’opérateur.

Etc.

 

Et vous, quelle est votre approche?

< Retour au blogue